Périphérie de Montargis

Publié le par Who

Mon fardeau, mon triste espoir, ma peine
En notre ultime génération.
Les derniers fantassins de l'amour
Avant son extinction.

Il m'arrive encore de croire
En l'existence de ces vieux bâtisseurs
Aux noms irréels.

Sur un parking d'Aldi,
Dans la périphérie de Montargis,
Il en reste un.
Il accorde le ciel.


Publié dans Po-M

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article