Camping Les tropiques

Publié le par Who

Plaine alluvionnaire aride,
Montée du crépuscule en lisière
Assèche jusqu'au dernier lipide
Le cadavre d'une grand-mère.

Les corps d'ados vrombissants
Glissent sous les lueurs de la discothèque
La formule de luxe est un choix judicieux
Elle permet l'absence globale de métèques.

Seuls quelques Hollandais,
Génétiquement programmés pour le camping,
Sirotent une sangria,
Leurs épouses sont au pressing.

Et la semaine se déroule
Sous la torpeur d'un mobil-home
Les roux sèchent au soleil
Et cultivent leurs mélanomes.

Le cancer fuse sous les tropiques,
Là où le sable se change en écume,
Où le temps génère l'amertume.


Publié dans Po-M

Commenter cet article