Mon beau légionnaire

Publié le par Who

A 50 ans,
La retraite non imposable,
J'écoule les souvenirs sur le sable
D'Algérie lointaine, d'indépendance incertaine,
D'une camaraderie franche et virile
Où les filles payées apparaissent dociles.

J'ai laissé ma jambe à l'ouest de Tickrit,
Mais l'occasion était trop belle
D'une existence
Sans libre arbitre.


Publié dans Po-M

Commenter cet article