---♥--->

Publié le par Who

Ta mère
Les routiers de l'
Amour tatoués
Dans les bars ils
Vident leurs verres
Se resservent à boire saouls
Les néons qui clignotent
L'argon qui grésille et
je suis Ovide
exilé à Tomes à treize
kilomètres de
Carcassonne.



Publié dans Po-M

Commenter cet article

Mijo 30/04/2009 21:26

yes ! et encore yes !
bien envoyé percutant
quelques ver(re)s suffisent
de cuvée poétique whosienne certes
pour que s'élèvent au loin soit 13 kms
les mythiques remparts
de Babylone euh, Carcassonne

Plus sérieusement, yes ! et encore yes !

me le suis recopié dans mon petit carnet ...